duett.fr


Interview avec Daniel Cohn-Bendit

Envoyer Imprimer PDF

cohnbendit

Tra­duc­tion fran­çaise : Alain Le Treut 
Cor­rec­tion : Co­lette Alves 

Da­niel Cohn-Bendit est membre du Par­le­ment Eu­ro­péen de­puis 1994, où il co­di­rige le groupe des Verts. À l'oc­ca­sion d'une con­fé­rence à Berlin, il a ré­pondu à quel­ques-unes de nos ques­tions.

Alain Le Treut (duett) – J'ai­me­rais vous poser trois courtes ques­tions pour une in­ter­view.
Da­niel Cohn-Bendit - Ok !

Alain Le Treut (duett) – Au sujet de l'es­pace pu­blic eu­ro­péen : en existe-t-il vrai­ment un ?
Da­niel Cohn-Bendit – Eh bien, il y en a un en ce mo­ment : tout le monde parle de la Grèce, il y a tou­jours plus de dé­bats pu­blics eu­ro­péens. Plus il y a aura de dé­ci­sions eu­ro­péennes et plus on aura d'es­pace pu­blic eu­ro­péen, et c'est pour cela que je pro­pose : des listes trans­na­tio­nales pour des élec­tions par­ti­cu­lières, cela struc­ture l'es­pace pu­blic eu­ro­péen sur les dé­ci­sions eu­ro­péennes. 

Mise à jour le Jeudi, 24 Novembre 2011 19:07

Le football féminin en France et en Allemagne

Envoyer Imprimer PDF

france_bleues

Par Alexandre Martin (www.in­ter­view­sport.fr)
Tra­duc­tion de l’Al­le­mand vers le Fran­çais : Birte Wenzel
Photos : Jean-Fran­çois Jeanson

Jeudi 26 mai 2011. En fi­nale de la Ligue des cham­pions fé­mi­nine, l’équipe fran­çaise de Lyon gagne 2 à 0 contre le te­nant du titre, le Tur­bine Potsdam. Ainsi, les joueuses de l‘Olym­pique Lyon­nais pren­nent leur re­vanche par rap­port à la fi­nale perdue l’année der­nière. Pour les joueuses de Lyon, c’est un mo­ment his­to­rique car elles rem­por­tent la pre­mière Ligue des cham­pions de l’his­toire du foot­ball fé­minin fran­çais et met­tent fin à la série de succès des équipes al­le­mandes dans cette com­pé­ti­tion pres­ti­gieuse.  

Mise à jour le Mardi, 02 Août 2011 16:44

Dans les coulisses d’ARTE : 16 questions à Irene Selle

Envoyer Imprimer PDF

Par Birte Wenzel
Por­trait :
 Ste­phanie Gagel, ARTE

arte

Logo d’ARTE                                                                                           Source: ser­vice de presse d’ARTE

Irene Selle (née en 1947), fille du phi­lo­sophe, phi­lo­logue et tra­duc­teur Ru­dolf Schot­tlaender (1900-1988), tra­vaillait en tant qu’in­ter­prète de con­fé­rence et tra­duc­trice pour la Chaîne cul­tu­relle eu­ro­péenne ARTE à Stras­bourg de­puis 1992. Elle tra­vaille de­puis sep­tembre 2012 en free-lance à Berlin

 

Mise à jour le Lundi, 11 Février 2013 22:52

À l'affiche : Swel et Imad Noury

Envoyer Imprimer PDF

swel et imad noury

  À l’oc­ca­sion de la Ber­li­nale, les réa­li­sa­teurs ma­ro­cains Swel et Imad Noury pré­sen­tent leur nou­veau film « The man who sold the world ». Tourné en arabe et en fran­çais, il réunit à l’écran Fehd Ben­chemsi, Said Bey et Au­drey Marnay

Mise à jour le Dimanche, 26 Juin 2011 22:37

Entretien avec SP38

Envoyer Imprimer PDF

SP38_-_2« Vive la bour­geoisie », « Who kills mitte ?», « Vive la Crise », « Qua­lity Street », « Volks Luxus », « Banksi is french » , « No re­vo­lu­tion today », « I don’t wanna be u’re friend on face book », « Vive la poésie »…

Le col­leur d’af­fiche SP38 s’est trouvé de nou­veaux slo­gans, entre pro­vo­ca­tion et l’hu­mour dé­calé, que l’on peut lire un peu par­tout dans les rues de Berlin. À l’oc­ca­sion de son ex­po­si­tion « Wa-r-ter » (avec Cathy Cat Rastler), nous lui avons donné la pa­role.

Mise à jour le Jeudi, 30 Août 2012 01:18

Interview d'Alain Mabanckou

Envoyer Imprimer PDF

MABANCKOU_c_HermanceTriay

Par Alain Le Treut
Photo : Her­mance Triay 

Alain Le Treut - Dans Black Bazar, le nar­ra­teur se fait le porte-voix d’avis di­ver­gents sur la co­lo­ni­sa­tion. Votre ou­vrage peut-il con­tri­buer à un débat sur le sujet, et no­tam­ment aider des jeunes à y ré­flé­chir ?

Alain Ma­ban­ckou - Le thème de la co­lo­ni­sa­tion est en effet très abordé dans le livre. C'est sans doute parce que cette ques­tion est un tabou en France où on es­saie sou­vent de glo­ri­fier la co­lo­ni­sa­tion alors qu'il s'agit d'un vé­ri­table anéan­tis­se­ment des cul­tures afri­caines. De ce fait je crois que les jeunes peu­vent ré­flé­chir sur la ques­tion et re­trouver la di­gnité de leurs cul­tures.

A.L.T. - Vous in­vitez le lec­teur au sein de com­mu­nautés d’im­mi­grées à Paris. Quel rap­port en­tre­tenez-vous avec elles ?

A.M. - Je suis venu en France comme im­migré, et je con­nais les dif­fi­cultés de ce statut. Je fré­quente beau­coup les quar­tiers po­pu­laires de France où les cul­tures se mé­lan­gent. J'ai meme un ap­par­te­ment en plein coeur du 18ème ar­ron­dis­se­ment de Paris. Je vois la ri­chesse de ces com­mu­nautés mar­gi­na­li­sées par le sys­tème po­li­tique. Je reste très proche d'elles.

A.L.T. - L’écri­vain bé­ni­nois Olympe Bhêly Quénum dé­nonce un « os­tra­cisme dont sont vic­times nombre d’écri­vains afri­cains fran­co­phones de la part des co­te­ries de cri­ti­ques lit­té­raires de l’Hexa­gone ». Êtes-vous op­ti­miste ou pes­si­miste quant à une meilleure re­con­nais­sance de la lit­té­ra­ture afri­caine dans les cer­cles lit­té­raires fran­çais ?

Mise à jour le Mardi, 02 Août 2011 16:54

Page 6 sur 6

Derniers commentaires

Messages sur les Forums

Connexion