duett.fr


Le pop-féminisme

Envoyer Imprimer PDF
Index de l'article
Le pop-féminisme
1
2
3

www.flickr.com ©acahaya

Par Ro­mana Bar­tels
Tra­duc­tion Cyril Quillien
Photo: © aca­haya www.flickr.com; www.aca­haya.com


Quel­ques se­maines après que le mou­ve­ment «#auf­schrei» sur Twitter a bous­culé les mé­dias al­le­mands et juste avant l’ins­tau­ra­tion du quota de femmes, la pa­rité hommes- femmes sus­cite de nou­veau l’at­ten­tion gé­né­rale. Néan­moins, beau­coup, femmes comme hommes, con­si­dè­rent l’éga­lité des sexes comme ac­com­plie. Une ap­pré­cia­tion assez op­ti­miste.

 

                De la lu­mière ta­misée, un ventre dé­nudé avec des courbes sus­ci­tant la con­voi­tise, des pa­roles chu­cho­tées dans l’obs­cu­rité avec un ac­cent mé­lo­dieux. Ce sté­réo­type de la Fran­çaise ne met pas seu­le­ment en avant une marque de bière al­le­mande, il est aussi lar­ge­ment ré­pandu dans les es­prits en Al­le­magne. C’est l’image d’une femme qui joue de sa fé­mi­nité et de ses at­traits. Il est bien moins ques­tion de force, ca­pa­cité à s’im­poser ou d’in­dé­pen­dance. C’est Si­mone de Beau­voir, une cé­lèbre phi­lo­sophe et au­teure fran­çaise qui, cin­quante ans au­pa­ra­vant, a fait preuve de ces qua­lités en tant que pion­nière du mou­ve­ment fé­mi­niste. Sa con­cep­tion d’un par­te­na­riat  où les droits sont les mêmes, vi­si­ble­ment tirée de sa re­la­tion avec Sartre, et ses écrits dans Le Deuxième Sexe en­thou­sias­mè­rent un nombre in­cal­cu­lable de jeunes femmes en Al­le­magne, en France et dans le monde en­tier. Alice Sch­warzer ne peut que rêver d’une telle aura à une époque où le fé­mi­nisme est de­venu une in­jure.

On re­proche fré­quem­ment de nos jours aux jeunes femmes de ne pas se rendre compte des ac­quis ga­gnés de haute lutte par le mou­ve­ment fé­mi­niste et d’en­trer de nou­veau dans le jeu « sur­sexua­lisé »des hommes, en­cou­ragé par les mé­dias. Une chose est vraie : le fé­mi­nisme de la vieille école ne sou­lève plus les foules.
Des shows té­lé­visés sur la re­lève du man­ne­quinat sus­ci­tent plus d’au­dience que le ma­ga­zine « Emma » d’Alice Sch­warz. Pour­tant, ce se­rait un rac­courci sim­pliste d’as­so­cier le fé­mi­nisme en Al­le­magne au sys­tème de va­leurs et aux idéaux d’une seule per­sonne. Quels sont les dif­fé­rents sons de clo­ches à en­tendre à ce sujet ?



Derniers commentaires

Messages sur les Forums

Connexion