duett.fr


L'amitié franco-allemande confrontée au végétalisme

Envoyer Imprimer PDF

©URBAN ARTefakte

Par Leslie For­nero
Photo : URBAN AR­Te­fakte (Flickr)

At­ten­tion le franco-al­le­mand est plus que ja­mais en danger ! Alors que nous fê­tons en grande pompe le 50ème an­ni­ver­saire du traité de l'Elysée, la jeune gé­né­ra­tion se trouve con­frontée à un tout nouvel obs­tacle sou­vent ou­blié des grandes dis­cus­sions franco-al­le­mandes : le vé­gé­ta­lisme. 

Pour­quoi ? Et bien allez donc ex­pli­quer à un étu­diant fran­çais que de plus en plus d'étu­diants al­le­mands sont vé­gé­ta­liens et que c'est "normal" ! Oui, en Al­le­magne, le chan­ge­ment, c'est vrai­ment main­te­nant ! De plus en plus de jeunes al­le­mands se con­ver­tis­sent à ce mode de vie qui leur in­terdit de manger tout pro­duit de pro­ve­nance animal (pas de viande mais aussi pas de lait, ni de fro­mage, ni d'œufs, ...). "Mais alors que man­gent-ils ?", de­man­dera au­to­ma­ti­que­ment le commun des Fran­çais. Avant d'ajouter : "mais c'est mau­vais pour la santé, non ?". De quoi passer des heures à dé­battre sur l'état de santé du franco-al­le­mand... 

Et puis ra­contez donc à un al­le­mand vé­gé­ta­lien que cela fait bel et bien partie de la cul­ture fran­çaise de faire un gratin de pommes de terre avec du fro­mage, des oi­gnons et des lar­dons, oui, des lar­dons, de la viande ! Ça s'ap­pelle une tar­ti­flette, tout sim­ple­ment et oui, en hiver, c'est "normal" en France de faire une bonne tar­ti­flette ou une bonne ra­clette avec de la char­cu­terie pour se ré­chauffer entre amis. Pas de quoi en faire tout un plat... 

Pré­parez-vous, Al­le­mands vé­gé­ta­liens et Fran­çais car­ni­vores, à ne plus ja­mais pou­voir vous en­tendre sur un point très im­por­tant de nos deux cul­tures : la gas­tro­nomie. Si on ne peut même plus ras­sem­bler Al­le­mands et Fran­çais à une même table, com­ment pourra-t-on à l'avenir prendre soin de notre amitié et de nos re­la­tions qui sont déjà au plus bas dans d'au­tres do­maines ? Pire en­core, ima­ginez-vous que trouver une chambre en col­lo­ca­tion à Berlin (ca­pi­tale du vé­gé­ta­lisme) avec des Al­le­mands qui ac­cep­te­raient que vous met­tiez votre viande dans le ré­fri­gé­ra­teur re­lève de l'ex­ploit ! 

Les dif­fé­rences cul­tu­relles per­sis­tent malgré l'iden­tité eu­ro­péenne com­mune qui nous est con­fiée. Les so­ciétés évo­luent et les con­flits se dé­pla­cent en pre­nant un autre am­pleur. Le con­cept de nor­ma­lité tou­jours très am­biguë et re­latif, creuse le fossé des dif­fé­rences cul­tu­relles entre les pays, chacun ayant sa con­cep­tion du "normal" plus ou moins bien dé­finie. A l'heure où l'on es­saye d'har­mo­niser les po­li­ti­ques eu­ro­péennes, n'ou­blions que chaque pays a sa cul­ture et que les choses les plus in­si­gni­fiantes peu­vent être source de con­flits inat­tendus. 

Mon pro­nostic : dans une di­zaine d'an­nées, le cliché de l'Al­le­mand man­geant de la sau­cisse aura dis­paru, rem­placé par l'Al­le­mand vé­gé­ta­lien qui mange du tofu. Les re­la­tions franco-al­le­mandes y sur­vi­vront-elles ? 

Pour en sa­voir plus... 

Des études sont réa­li­sées sur le vé­gé­ta­lisme : Con­sultez le mé­moire de fin d'études de l'étu­diant al­le­mand et vé­gé­ta­lien Gordon Wagner : Erst das Fressen, dann die Moral ? – Eine Au­sei­nan­der­set­zung mit der Tie­re­thik Peter Sin­gers und Helmut F. Ka­plans. (Tra­vail réa­lisé à l'Uni­ver­sité de Franc­fort/Oder dans le cadre d'un sé­mi­naire sur le dé­ve­lop­pe­ment de l'athéisme mo­derne) 

Pier­schel, Marc : Vegan ! Ve­gane Le­bens­weise für Alle ! Com­pas­sion media. 2011. 

http://www.ve­gan­welt.de 

http://www.eu­roveg.eu  

http://www.vebu.de 

http://www.ve­ge­ta­risme.fr

Derniers commentaires

Messages sur les Forums

Connexion