duett.fr


Inconfortablement démocratique : Bienvenue chez les journalistes!

Envoyer Imprimer PDF

_MG_1416

Par Katja Schlangen
Tra­duc­tion al­le­mande : Sofia González
Photos ©Katja Schlangen

Schiff­sbauer­damm n°42 : der­rière cette adresse : un vrai es­pace dé­mo­cra­tique. Un point de ren­contre entre les jour­na­listes de la ca­pi­tale al­le­mande et les di­ri­geants po­li­ti­ques du pays. La Bun­des­pres­se­kon­fe­renz est une ins­ti­tu­tion unique en Eu­rope. L’as­so­cia­tion crée en 1949 en RFA pour as­surer l’in­dé­pen­dance du jour­na­lisme et pour ga­rantir un accès ré­gu­lier aux in­for­ma­tions com­prends au­jourd’hui plus de 900 mem­bres. Trois fois par se­maine, elle in­vite les porte-pa­role du gou­ver­ne­ment à se li­vrer aux ques­tions des jour­na­listes de­vant le cé­lèbre mur bleu.
Chao­tique, le ter­rain de jeu des jour­na­listes ? Au con­traire !

Mise à jour le Mardi, 25 Août 2015 16:09

Politiques et médias : des liaisons dangereuses

Envoyer Imprimer PDF

Borgen

Par Cé­cile Poi­riez
Tra­duc­tion : Cé­cile Poi­riez
Cor­rec­tion : Sina Rad­datz
Photo : Mike Kollöffel, DR © Type 1

Au­tant au ci­néma que sur le petit écran, le Da­ne­mark a le vent en poupe ces temps-ci ! Après Lars von Trier ou Mads Mik­kelsen, les Da­nois n'ont pas fini d'étonner le pu­blic in­ter­na­tional. Der­nier grand succès en date : « Borgen, une femme au pou­voir ». Alors que ARTE vient de dif­fuser la troi­sième et ul­time saison, re­tour sur cette série po­li­tique plus vraie que ja­mais.

Mise à jour le Jeudi, 20 Février 2014 15:43

"Espèce d'anorexique !"

Envoyer Imprimer PDF

Par Lisa Digée
Photo : © Lisa Digée

Vivre pour manger ou manger pour vivre ? La ré­ponse à ce dicton change selon les men­ta­lités, les classes so­ciales … et les trou­bles ali­men­taires. Car cer­tains pour­raient ré­tor­quer : « Vivre sans manger ». Re­tour sur ceux qui lut­tent au quo­ti­dien contre la prise de nour­ri­ture et sur­tout de poids, les ano­rexi­ques.

Mise à jour le Vendredi, 14 Février 2014 01:48

Quand les masses y croient

Envoyer Imprimer PDF

Par Sofia González
Tra­duc­tion : Katja Schlangen

Photo 1 et 2: © Guts for Change Tour
Photo 3 et 4: © streetmag

Une ex­cur­sion à vélo, un journal de rue branché, des lo­caux mo­biles pour les ré­fu­giés des ter­ri­toires en crise ou en­core une halle de skate tem­po­raire; tous ces pro­jets ont un point commun : ils font appel au crowd­fun­ding, au fi­nan­ce­ment par­ti­ci­patif. Sur des sites tels que start­next ou vi­sion­ba­kery se trouve une mul­ti­tude d’idées in­so­lites qui cher­chent à être fi­nancés par une crowd : par un grand col­lectif. Le pal­marès des pro­po­si­tions est tout aussi varié que les pro­po­si­tions elles-mêmes : les unes voient leur fi­nan­ce­ment réa­lisé en quel­ques ins­tants, d’au­tres ja­mais. Le crowd­fun­ding : buzz ou futur ?

Mise à jour le Vendredi, 14 Mars 2014 00:56

Les différentes nuances de bleu - "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche

Envoyer Imprimer PDF

Par Ka­rolin Breda
Tra­duc­tion : Aimie Bouju
Photo: ©WILD BUNCH

La vie d'Adèle, ©WILD BUNCH
«  Un chef d’œuvre bou­le­ver­sant »  pour cer­tains (Le Fi­garo), des « sté­réo­types sé­cu­laires » pour d’au­tres (com­men­taire dans Le Monde) : la Palme d’Or du Fes­tival de Cannes « La vie d’Adèle, Cha­pi­tres 1 & 2 », du réa­li­sa­teur tu­ni­sien Ab­del­latif Ke­chiche (L’Es­quive, La Graine et le mulet) qui ren­contre un succès sen­sa­tionnel dans toutes les salles eu­ro­péennes de­puis sa sortie en au­tomne, est con­si­déré comme le meilleur film fran­çais de ces der­nières an­nées. Le film en com­pé­ti­tion aux Cé­sars 2014 fait po­lé­mique, et pas uni­que­ment en raison de ses scènes in­times au­da­cieuses.

Mise à jour le Vendredi, 14 Février 2014 03:43

Hier j’étais ici un touriste, aujourd’hui c’est mon chez-moi - Berlin

Envoyer Imprimer PDF

A. Baillaud

Par Anna Maria Or­tese
Tra­duc­tion : Lisa Digée
Cor­rec­tion : Lisa Digée
Image du haut: Alice Baillaud
Image du milleu: Cris­tian Radu

On sait dé­sor­mais de­puis bien long­temps que Berlin fait ac­tuel­le­ment partie des villes eu­ro­péennes les plus ap­pré­ciées, avant tout dans les do­maines de l’art et de la cul­ture. Ces der­nières an­nées, de plus en plus d’ar­tistes, no­tam­ment des Fran­çais, vien­nent pour par­ti­ciper à ce feu d’ar­ti­fice créatif. Mais com­ment Berlin est-elle de­venue ce qu’elle est au­jourd’hui ?

Mise à jour le Vendredi, 14 Février 2014 03:41

Une soupe chaude, des paroles chaleureuses

Envoyer Imprimer PDF

Par Mi­chelle Trim­born
Tra­duc­tion Aimie Bouju
Photo: Mi­chelle Trim­born

Nou­velle année, nou­velles ré­so­lu­tions. Ne se­rait-il pas temps de dé­fendre des bonnes causes ?  Oui ! Mais com­ment ?

Mettre la main à la pâte est par­fois bien plus ef­fi­cace qu’un simple don d’ar­gent.
Mi­chelle Trim­born a passé une journée en com­pa­gnie de l’as­so­cia­tion ber­li­noise d’aide aux sans-abris Ber­liner Ob­da­chlo­sen­hilfe, la louche à la main.

.

Mise à jour le Vendredi, 14 Février 2014 17:00

Le « off » dévoilé. France - Allemagne, les mêmes règles du jeu ?

Envoyer Imprimer PDF

Par Aimie Bouju
Tra­duc­tion: Karo Breda, Mi­chelle Trim­born
Photo : © Fre­deric Bisson

Amis – en­nemis, par­te­naires – ad­ver­saires : la re­la­tion entre jour­na­listes et res­pon­sa­bles po­li­ti­ques peut par­fois pa­raître am­bigüe. « Off the re­cord », mi­cros fermés, cer­taines ré­vé­la­tions sont faites en toute in­ti­mité. Mais que se passe-t-il lorsque la con­fiance est brisée ?

Mise à jour le Samedi, 08 Février 2014 14:14

Le web-documentaire "Détenu // Libéré" est en ligne

Envoyer Imprimer PDF

Opa_Heini_Dokumente2

Par Hanna Gief­fers et Alain Le Treut
Photo : © Fa­mille Brand­horst  

Elle l’a tou­jours sur elle. Pliée en trois dans une poche la­té­rale de son sac à main. Clé­men­tine Brand­horst, âgée de 88 ans, la dé­plie avec beau­coup de dé­li­ca­tesse. Elle lit la tra­duc­tion en al­le­mand d’une lettre adressée à son dé­funt mari Hein­rich Brand­horst : «Ce sera un grand plaisir pour ma femme et moi de faire con­nais­sance avec votre fa­mille et de parler de sou­ve­nirs vieux de 16 an­nées. »

Sur le pa­pier à lettre jau­nis­sant, on ob­serve une date en haut à droite, le 3 juillet 1963. Elle a été écrite près de St. Jean de Niost. C’est dans ce petit vil­lage près de Lyon, qui comp­tait alors en­viron 300 âmes, que le paysan Nemes a fait tra­vailler des pri­son­niers de guerre al­le­mands dans sa ferme, après la Se­conde Guerre Mon­diale. Hein­rich Brand­horst était l’un d’entre eux.

Lire la suite sur www.de­te­nu­li­bere.eu

Com­mu­niqué de presse

Mise à jour le Samedi, 08 Février 2014 15:24

Les robots arrivent sur ARTE ! La série 100% humanoïdes : une vision effrayante du monde de demain

Envoyer Imprimer PDF

4_fabriquePar Madlen Stange
Photos: © Arte; © Al­­de­­baran Ro­­bo­­tics
Tra­duc­tion  Éloïse Co­logne et Alain Le Treut

 Je dois avouer avoir été un peu sur­prise lorsque l’on m’a dit : « vous pouvez té­lé­charger les ins­truc­tions de re­dé­mar­rage de votre robot sur notre page in­ternet ». « Ah ha, mais que faire si cela ne fonc­tionne pas et qu’il ne peut tou­jours pas tenir en main une tasse de café ? » On me ré­pondit alors : « Dans ce cas, vous pouvez sans souci aller l’échanger, ce mo­dèle est en­core en stock »

Ce qui a l’air de la science fic­tion, n’est en fait qu’un simple coup de té­lé­phone que j’ai eu la se­maine der­nière avec Jonas Bo­berg, le sou­tien tech­nique du ma­gasin Hubot-ARTE, un cha­toyant ser­vice d’achat en ligne, qui pro­pose 200 mo­dèles de ro­bots hu­ma­noïdes, avec une éva­lua­tion des ache­teurs.
Mais que se passe t-il chez ARTE ?

Cette bou­tique en ligne, ap­pelée « Hubot » n’est pour­tant  qu’une cam­pagne de pu­bli­cité du Web 2.0, qui est fut crée par le canal franco-al­le­mand pour la lancée de la série « Real Hu­mans, 100% hu­mains ». Une his­toire per­chée entre fic­tion et réa­lité. Merci ARTE !

Mise à jour le Samedi, 08 Février 2014 15:26

Le pop-féminisme

Envoyer Imprimer PDF

www.flickr.com ©acahaya

Par Ro­mana Bar­tels
Tra­duc­tion Cyril Quillien
Photo: © aca­haya www.flickr.com; www.aca­haya.com


Quel­ques se­maines après que le mou­ve­ment «#auf­schrei» sur Twitter a bous­culé les mé­dias al­le­mands et juste avant l’ins­tau­ra­tion du quota de femmes, la pa­rité hommes- femmes sus­cite de nou­veau l’at­ten­tion gé­né­rale. Néan­moins, beau­coup, femmes comme hommes, con­si­dè­rent l’éga­lité des sexes comme ac­com­plie. Une ap­pré­cia­tion assez op­ti­miste.

 

Mise à jour le Mercredi, 24 Avril 2013 16:17

Atelier de bande dessinée à l’Institut français de Berlin

Envoyer Imprimer PDF

Par Jen­nifer Stüwe
Tra­duc­tion par Théo­phile Claudel
Photos : Jen­nifer Stüwe  

Cela fai­sait déjà long­temps que je sou­hai­tais dé­cou­vrir l’Ins­titut fran­çais de Berlin. Il était temps de dé­cou­vrir cet éta­blis­se­ment cul­turel de la Maison de France. Le bâ­ti­ment à l’angle de la Kurfürs­ten­damm, à côté du Ci­néma Paris, est une at­trac­tion aussi bien pour les tou­ristes que pour les Ber­li­nois. C’est un lieu ou­vert à l’in­ter­na­tional qui a pour mis­sion de dif­fuser la langue et la cul­ture fran­çaises, à Berlin et dans tout le Bran­de­bourg. Le dia­logue in­ter­na­tional est nourri grâce aux lec­tures, con­fé­rences, ta­bles de dis­cus­sion, ex­po­si­tions, con­certs et pièces de théâtre d’im­mi­nents créa­teurs con­tem­po­rains. Chacun en a pour son ar­gent et peut ainsi, à sa ma­nière, dé­cou­vrir et pro­fiter de la cul­ture fran­çaise.

Mise à jour le Dimanche, 28 Avril 2013 21:22

Page 1 sur 6

  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  4 
  •  5 
  •  6 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »

Derniers commentaires

Messages sur les Forums

Connexion